Accueil du site > Prisonniers palestiniens > Femmes en lutte pour les droits des Palestiniennes et des Palestiniens : (...)

Liberté pour Khalida Jarrar Femmes en lutte pour les droits des Palestiniennes et des Palestiniens : Samah Jabr, Khalidar Jarrar et un bateau de femmes

mercredi 9 mars 2016, Par Le Collectif 69

8 mars 2016 : Journée internationale des droits des Femmes : 3 événements : Interview de Samah Jabr, psychiatre-psychothérapeute écrivaine palestinienne, déclaration de Khalida Jarrar depuis la prison d’HaSharon et déclaration officielle du lancement de la campagne internationale 2016 de la Flotille pour Gaza, Flottille de la LIberté, Bateau des Femmes pour Gaza

Docteur Samah Jabr

Ecouter ce que nous dit Samar Jabr sur la résistance des femmes palestiniennes, leur volonté de résilience et de « sumûd » face à une occupation toujours plus violente et destructrice. Une vidéo de 11 minutes proposée par Hybrid Pulse. Samar Jabr est une psychiatre-psychothérapeute écrivaine palestinienne et ce qu’elle a à nous dire est fondamental

voir et écouter cette production audiovisuelle inédite

Liberté pour Khalida Jarrar

Khalida Jarrar

Khalida Jarrar, la féministe palestinienne, parlementaire et dirigeante politique emprisonnée, a publié une déclaration depuis la prison d’HaSharon à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, saluant toutes les femmes en lutte dans le monde. Le message a été transmis par l’avocate palestinienne Hanan al-Khatib, qui a rendu visite à Jarrar dans sa prison ; elle purge une peine de 15 mois d’emprisonnement après avoir été arrêtée le 2 avril 2015. Voici sa déclaration :

En ce jour, nous affirmons que nous sommes des prisonnières palestiniennes en lutte, que nous faisons partie du mouvement des femmes palestiniennes, et que la lutte nationale et sociale se poursuit sans cesse et de façon continue jusqu’à ce que nous atteignons notre libération de l’occupation, et, en tant que femmes, notre liberté de toutes les formes d’injustice, d’oppression, de violence et de discrimination à l’encontre des femmes. En ce jour, les femmes palestiniennes marquent cet évènement en mettant en évidence les crimes de l’occupant contre les femmes, les enfants, les personnes âgées et les jeunes de Palestine. Cette année, notre appel met l’accent sur la liberté et l’auto-détermination de notre peuple, et sur la liberté et l’auto-détermination des Palestiniennes : pour parvenir à l’égalité et à la libération, pour mettre fin à toutes les formes d’oppression et d’injustice commises contre elles. Nous constituons, avec tou-te-s les combattant-e-s dans le monde pour la liberté des femmes, une partie du combat mondial : contre l’injustice, l’exploitation et l’oppression. (traduction de Y. J. / AFPS)

voir le message en anglais sur le site de Samidoun

8 mars 2016, depuis Messina, Sicile

La déclaration officielle du lancement de la campagne internationale 2016 de la Flotille pour la liberté, pour Gaza, aura lieu ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Les représentants de la coalition internationale sont réunis en Sicile aujourd’hui. Messina avait accueilli en 2015 le bateau Marianne. Dans la continuation des Flottilles précédentes, il s’agit d’apporter solidarité et aide aux Palestiniens de Gaza, d’exiger la levée du blocus, en mettant l’accent sur le rôle central des femmes dans l’organisation de la vie palestinienne et de la résistance.

Communiqué de la Coalition de la Flottille de la Liberté

Le Bateau des femmes pour Gaza lèvera l’ancre en septembre 2016

Les femmes québécoises et palestiniennes demandent la fin du blocus et l’occupation

Montréal, le 7 mars 2016 – Des organisations québécoises et canadiennes se joignent à une coalition internationale pour mettre en œuvre le Bateau des femmes pour Gaza, dans l’objectif de mettre fin au blocus de la Bande de Gaza. Par l’organisation d’événements et fort.e.s du soutien de femmes, d’hommes, d’ONG, de groupes de la société civile et d’associations de femmes à travers le monde, le Bateau lèvera l’ancre en septembre 2016.

Le Bateau des femmes pour Gaza, ce sont des femmes du monde entier qui tiennent à rendre visible l’esprit de résistance indomptable des femmes palestiniennes, à leur manifester leur solidarité, à leur faire parvenir un message d’espoir jusque derrière les murs de leur prison à Gaza.

Le blocus doit être levé, mais même levé, Gaza continuera d’être un territoire occupé par Israël. En solidarité avec l’ensemble du peuple palestinien, il nous faut continuer la lutte pour que les Palestiniennes et les Palestiniens, où qu’ils soient, recouvrent la totalité de leurs droits. Les groupes québécois exigent donc la fin de l’occupation, de la colonisation, le démantèlement du mur, le respect du droit de retour des réfugié.e.s (résolution 194 de l’ONU) et la reconnaissance du droit des citoyen.ne.s arabo-palestiniens d’Israël à une égalité totale.

À Gaza, les conditions de vie sont déplorables depuis l’imposition du blocus en 2007 et cela affecte en particulier les femmes : sans liberté, sans paix et sans ressources essentielles pour assurer une vie digne, Israël contrôlant tout. L’insécurité alimentaire y est de modérée à grave. Les multiples agressions militaires y ont détruit toutes les infrastructures essentielles à une vie en société : maisons, hôpitaux et cliniques, centrales électriques, usines de filtration d’eau, écoles et universités, entreprises, commerces, etc.

La vie des Palestinien.ne.s de Gaza est un enfer et un combat permanent, et pourtant, les femmes continuent de porter leur famille à bout de bras et refusent de disparaître. Elles inspirent espoir, force et détermination devant les innombrables injustices. Agir à leurs côtés est une question de dignité pour toutes et tous.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0