Accueil du site > Pétitions > PETITION Airbnb : non aux locations dans les colonies israéliennes ! (...)

#AirbnbColonie PETITION Airbnb : non aux locations dans les colonies israéliennes ! #AirbnColonie

dimanche 29 mai 2016, Par Le Collectif 69

La pétition lancée conjointement par plusieurs organisations américaines - American Muslims for Palestine, CODEPINK : Women for Peace, Jewish Voice for Peace, US Palestinian Community Network et US Campaign to End the Israeli Occupation - a été adaptée en français par Sum Of Us.

Logo pétitionSigner la pétition

Texte de la pétition :

À : Airbnb

Cessez de proposer des locations de propriétés situées dans les colonies israéliennes construites sur des territoires palestiniens spoliés et qui violent le droit international.

#AirbnColonie Pourquoi est-ce important ?

Airbnb propose des locations dans des propriétés situées dans les colonies israéliennes qui violent le droit international et occupent illégalement des territoires palestiniens.

En proposant ces logements à la location, Airbnb aide directement les colons israéliens à légitimer l’occupation de territoires spoliés, contribuant à un point clé des politiques d’occupation, de discrimination et de dépossession menées par le gouvernement israélien depuis des dizaines d’années.

Quand nous avons découvert qu’Airbnb faisait du profit en aidant des touristes à louer des logements dans des territoires occupés, notre collectif d’ONG ne pouvait rester insensible et se devait de mener une action.

Il n’y a pas de manière policée pour dire ceci : les locations proposées par Airbnb sont littéralement construites sur les décombres de maisons, de vergers et de champs spoliés, ainsi que sur les traces de communautés et de familles expulsées. Au moins 48.000 bâtiments palestiniens ont été démolis afin de construire des logements réservés exclusivement aux juifs israéliens. Des douzaines de locations de ce genre sont actuellement proposées sur Airbnb. Des experts en droit affirment que les locations d’Airbnb violent les Conventions de Genève, et la Cour Internationale de Justice les a condamnés.

L’année dernière seulement, Airbnb a réalisé un chiffre d’affaires de près d’un milliard de dollars, et l’entreprise vaut la modique somme de 24 milliards de dollars. Pourtant, Airbnb continue de faire des profits issus de colonies illégales, en collectant des frais de service auprès des loueurs et des touristes. Et pour les utilisateurs d’Airbnb qui sont Palestiniens, ces locations sont littéralement et complètement inaccessibles.

Notre campagne reçoit déjà un écho formidable en faisant la une des journaux et en réunissant des activistes du monde entier. Airbnb le sait et redoute ce mouvement populaire. C’est pourquoi à Jewish Voice for Peace nous travaillons main dans la main avec CODEPINK, American Muslims for Palestine, US Palestinian Community Network, US Campaign to End the Israeli Occupation, l’UJFP, BDS France et SumOfUs pour ne citer que quelques organisations. Rejoignez-nous s’il vous plaît afin de mettre fin aux profits réalisés par des multinationales au dépend de la liberté et de la dignité d’un peuple oppressé.

#AirbnColonie


La pétition intiale est toujours en ligne et disponible sur le site de Stolen.org


Texte de la pétition -traduction A. collectif 69 Palestine-

En tant que personnes qui se soucient des droits humains et du droit international, nous demandons à Airbnb de cesser de proposer des locations de vacances dans les colonies israéliennes, toutes ont été construites sur des terres volées aux Palestiniens et sont considérées illégales au regard du droit international. La politique anti-discriminations de Airbnb interdit tout contenu qui incite à la discrimination, au sectarisme,au racisme,à la haine,au harcèlement ou au préjudice à l’encontre de tout individu ou groupe et demande à tous les utilisateurs de se conformer aux règlements et lois de leurs pays. Cependant ces offres de location de vacance dans les colonies illégales favorisent des structures discriminatoires, le vol des terres palestiniennes, et des violations direct du droit international. Grâce à l’argent gagné des locations de vacances situées dans les colonies , Airbnb tire profit de la colonisation et de l’apartheid et permet sa continuité.


Plus d’informations :http://www.easyvoyage.com/actualite...