Accueil du site > Informations > Communiqués > #TelAvivSurSeine : Non au blanchiment par la Mairie de Paris de (...)

Opération de propagande pro-israélienne à Paris : Tel Aviv sur Seine #TelAvivSurSeine : Non au blanchiment par la Mairie de Paris de l’apartheid israélien : PETITION

mardi 11 août 2015, Par Le Collectif 69

Dernières nouvelles 12/08/15 :
- Devant le refus d’annuler cette opération de propagande par la mairie de Paris, un appel à manifester a Paris le 13 août a été déposé. http://www.europalestine.com/spip.p...

- D’autre part, le BNC de la campagne internationale BDS a publié un communiqué condamnant "#TelAvivSurSeine" et appelant à la mobilisation. http://www.aurdip.fr/le-mouvement-b...
- Nous reproduisions ci-après le communiqué de BDS France, vous trouverez en fin de texte des adresses où adresser vos protestations :

- Également le communiqué de militants anti-colonialistes israéliens :


Logo pétitionSigner la pétition


La Campagne BDS France dénonce la collaboration de la Mairie de Paris à une nouvelle opération de la Hasbara israélienne (services de propagandes) à travers « Tel Aviv sur Seine » annoncé à Paris Plage le 13 août prochain.

Un an après l’opération « bordure de protection » sur Gaza où Israël a assassiné plus de 2200 personnes dont 500 enfants selon les Nations Unies, moins d’un mois après le vote par le parlement israélien autorisant l’alimentation forcée des prisonniers, une semaine après les dernières violences coloniales qui viennent de brûler vifs tous les membres de la famille Dawabshah à Douma en Cisjordanie tuant le petit Ali Dawabshah de 18 mois, l’incursion de Tel Aviv dans Paris plage constitue une véritable provocation.

Imposer le pouvoir colonial sur les quais de la Seine dans une parodie grotesque de la « bulle » où sont enfermés les habitants de Tel Aviv , c’est vouloir nous imposer ce modèle de la ségrégation , de la discrimination et de la violence contre les populations civiles.

Un modèle que la campagne BDS refuse. Avec l’appel palestinien au Boycott Désinvestissement Sanction, elle choisit de boycotter la violence coloniale et toutes ses institutions.

Tel Aviv n’est pas une ville comme les autres. Construite sur les ruines de 7 villages palestiniens, elle est la capitale reconnue internationalement de l’Etat d’Israël : elle symbolise donc la politique de cet Etat.

Par la très faible présence d’habitants palestiniens, elle marque la volonté du régime israélien de se débarrasser de la population autochtone de la Palestine.

Célébrer Tel Aviv aujourd’hui à Paris, c’est tenter de normaliser la situation de colonisation, d’apartheid et d’épuration ethnique que subit le peuple palestinien.

Quiconque est soucieux des droits humains ne peut le supporter.

La mairie de Paris impose cette opération aux Parisien-nes qui ne sont pas d’accord sa collaboration et sa complicité.

Paris Plage devrait être une image du vivre ensemble dans l’égalité et le respect des droits de chacun et non pas celle d’un jumelage avec l’apartheid israélien !

Adressez vos protestations à la Mairie de Paris :

Page facebook d’Anne Hidalgo : https://www.facebook.com/HidalgoAnn...

http://next.paris.fr/pro/Portal.lut...

http://www.paris.fr/actualites/pari...

Voici les adresses mails des élus de Paris :

anne.hidalgo@paris.fr, Maire de Paris

bruno.julliard@paris.fr, 1er adjoint à la maire de Paris, chargé de la Culture

remi.feraud@paris.fr, Président du groupe PS au Conseil de Paris

nathalie.kosciusko-morizet@paris.fr, Présidente du groupe « Les Républicains »

david.belliard@paris.fr, Président du groupe EELV

eric.aziere@paris.fr, Président des élus UDI-Modem

nicolas.bonnet-oulaldj@paris.fr, Président du groupe communiste – Front de gauche

jean-bernard.bros@paris.fr, Président du groupe radical de gauche, centre et indépendants


Nous sommes des citoyens israéliens qui militons contre la politique de racisme, d’occupation et d’apartheid de notre gouvernement. Un an plus tôt, presque deux mille personnes ont été massacrées par l’armée israélienne à Gaza, dont 500 enfants. Quatre garçons de Gaza ont été déchiquetés par des missiles alors qu’ils jouaient au football sur la plage de Gaza.

Le massacre de Gaza par les Israéliens a été orchestré deuis le centre de Tel Aviv dans le complexe ’Kyria’ où sont situés le Ministère de la Défense et le Commandement Général des FDI. Qui plus est, la majeure partie de l’industrie militaire high-tech d’Israël qui développe les armes utilisées contre les civils palestiniens et les enfants palestiniens se trouve à Tel Aviv.

Des exemples de propagande tels que ce "Tel Aviv plage" sur la Seine ont pour but de blanchir les crimes de l’an dernier de notre gouvernement et de fournir un soutien politique à ceux qui sont en cours.

Nous exhortons la municipalité de Paris à annuler immédiatement ce honteux événement.


Plus d’infos :

http://www.liberation.fr/debats/201...

http://www.saphirnews.com/Tel-Aviv-...

http://www.lecourrierdelatlas.com/9...

http://www.france-palestine.org/Tel...

http://www.europalestine.com/spip.p...

http://www.rtl.fr/actu/politique/te...

http://www.leparisien.fr/paris-75/p...

https://electronicintifada.net/blog...

http://www.communiste-frontdegauche...

http://www.agencemediapalestine.fr/...

11/08/2015 : Le Progrès de Lyon :

Polémique Pétition et crainte de débordements. La « journée Tel Aviv » de Paris Plages échauffe les esprits Jeudi 13 août, les berges de la Seine prendront durant 24 heures de faux airs de la cité balnéaire israélienne. Une initiative qui divise la classe politique et enflamme les réseaux sociaux.

Le ciel s’assombrit au-dessus de Paris Plages. En cause, l’organisation d’une journée « Tel Aviv sur Seine » jeudi sur les quais de la capitale, aménagés comme chaque été en plage. La mairie refuse d’annuler malgré les critiques. La polémique est née ce week-end avec une pétition en ligne, qui rassemblait près de 15 000 signataires hier, favorables à son annulation, et des opposants qui font valoir un contexte mal choisi, après la mort d’un bébé palestinien brûlé vif dans un attentat perpétré par des colons israéliens.

Une élue de Paris, Danielle Simonnet (Parti de Gauche), a dénoncé « le cynisme et l’indécence d’une telle journée un an après les massacres sur la Bande de Gaza ». La mairie reste ferme

Hier, l’élue a demandé aux autorités municipales d’annuler ou de « réorganiser » la manifestation, suivie par les élus d’extrême gauche et communistes. À droite, le député des Républicains (ex UMP) Eric Ciotti a dénoncé une polémique « aux relents antisémites, accusant l’extrême gauche » parisienne. De son côté, la municipalité a décidé de maintenir le rendez-vous et appelle à éviter « l’amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel Aviv, ville progressiste ».

L’association CAPJPO-Europalestine (Coordination des appels pour une paix juste au Proche-Orient) appelle à manifester « toute la journée jeudi si cet événement obscène n’est pas annulé ». Hier, la maire PS Anne Hidalgo a appelé à « l’apaisement » et a souhaité « que les responsables politiques n’enveniment pas la polémique ».

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0