Accueil du site > Prisonniers palestiniens > Khader Adnan de nouveau arrêté le 11 décembre, de nouveau en grève de la (...)

Khader Adnan de nouveau arrêté le 11 décembre, de nouveau en grève de la faim grève de la faim !

jeudi 11 janvier 2018, Par Le Collectif 69 (Date de rédaction antérieure : 12 juillet 2015).

Khader Adnan, plusieurs fois prisonnier et ancien gréviste de la faim à deux reprises, a été kidnappé à son domicile lundi 11 décembre par les forces israéliennes d’occupation à Arraba (district de Jénine). Il a immédiatement entamé une grève de la faim pour exiger sa libération. Randa Moussa, sa épouse, a déclaré que Khader avait décidé une grève immédiate de la faim après son arrestation. Elle a dit que quatre patrouilles, un transporteur de troupes blindé et une jeep ont encerclé leur maison à 2h30 du matin et ont violemment envahi leur domicile, tentant de briser la porte d’entrée. Les soldats ont violemment frappé Adnan, le jetant au sol avant de le menotter. Il a ensuite été interrogé dans une pièce fermée de la maison avant d’être emmené dans un endroit tenu secret. Adnan, militant politique bien connu de la ville d’Arraba près de Jénine, a été arrêté 10 fois et a déjà passé six ans dans les prisons israélienne, toujours sous le coup de la détention administrative – une incarcération sans inculpation ni jugement et indéfiniment renouvelable.

Khader Adnan est libre ! Après 55 jours de grève de la faim !

Khader Adnan libéré le 12 juillet 2015

Israël a libéré tôt dimanche le Palestinien Khader Adnane après près de deux mois d’une grève de la faim l’ayant mis "en danger de mort", qui a été accueilli en héros dans son village du nord de la Cisjordanie occupée.

Voir la vidéo de France 24

"Khader Adnane, qui était en détention administrative, a été libéré", a annoncé à l’AFP la porte-parole de l’administration pénitentiaire israélienne Sivan Weizman. Israël est régulièrement sous le feu de vives critiques à cause de ce régime de détention qui permet une incarcération sans inculpation pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

M. Adnane, 37 ans, était en prison depuis un an et avait entamé en mai une grève de la faim de 55 jours durant laquelle il a refusé d’ingurgiter quoi que ce soit sauf de l’eau, et de nombreux responsables palestiniens avaient lancé l’alerte, assurant qu’il pouvait "mourir à tout moment".

Il avait été arrêté peu après l’enlèvement et l’assassinat de trois jeunes Israéliens, auxquels l’Etat hébreu avait répondu par des centaines d’arrestations en Cisjordanie occupée.

En 2012, lors d’une précédente détention administrative, il avait déjà mené une grève de la faim de 66 jours pour dénoncer sa détention.

Source (AFP)

Jérusalem a essayé de trouver une parade aux grèves de la faim en adoptant une législation permettant l’alimentation forcée des détenus palestiniens, mais cette initiative s’est heurtée à de fortes résistances, dont celle du syndicat des médecins israéliens qui l’a jugée contraire à l’éthique.

Les autorités palestiniennes ont remis récemment un rapport à la Cour pénale internationale portant notamment sur le traitement réservé à ses prisonniers dans les prisons de l’Etat hébreu.

Source (Le Monde.fr)


Khader Adnan

Voici l’appel lancé sur notre en Mai 2015

PETITION : Libérez Khader Adnan en grève de la faim depuis le 6 mai 2015 !

PETITION

En un clic vous envoyez la lettre ci-dessous au Brigadier General Dani Afroni, Military Judge Advocate General et au premier Ministre Benjamin Netanyahu. (Indiquez votre nom, email, ville, pays et cliquez sur send).

Logo pétitionSigner la pétition

Lettre : Libérez Khader Adnan – Stop à la détention administrative !

J’écris aujourd’hui pour demander la fin du confinement et de l’isolation de Khader Adnan, et de tous les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes.

J’écris pour demander la libération immédiate de Khader Adnan et la fin de l’utilisation de la détention administrative. Adnan est détenu sans inculpation ni procès, sur la base d’informations "secrètes".

C’est la dixième fois qu’Israël emprisonne Mr Adnan sans charge ni procès et qu’il rejoint les 500 personnes palestiniennes en détention administrative.

La vie de Khader Adnan et celle des milliers de prisonniers palestiniens m’importe, il en est de même dans le monde entier.

Les yeux du monde sont fixés sur le cas de Khader Adnan, et le gouvernement d’Israël est pleinement responsable de sa santé et de sa vie.

La détention administrative viole le droit à un procès juste comme il est reconnu dans les conventions internationales.

C’est une pratique occulte, utilisée pour faire taire les Palestiniens.

La grève de la faim courageuse de Khader Adnan il y a trois ans a été entendue dans le monde entier comme un cri de liberté, sa grève aujourd’hui est entendue et soutenue de la même façon. Il doit être relâché immédiatement et sans conditions.

Traduction collectif 69 Palestine


- Lire aussi

- Plus d’infos sur le site du collectif 69Palestine

- Plus d’infos sur cet article d’Europalestine

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0