Accueil du site > Pétitions > PETITION : Alicia Keys, ne chantez pas pour l’apartheid, renoncez à (...)

Alicia Keys, ne chantez pas pour l'apartheid ! PETITION : Alicia Keys, ne chantez pas pour l’apartheid, renoncez à votre concert en Israël

mardi 18 juin 2013, Par Le Collectif 69

Nous demandons à Alicia Keys de se placer du côté de la justice et de renoncer à son concert à Tel Aviv, Israel. (Alicia Keys doit se produire en concert privé le 4 Juillet 2013 au Nokia Arena de Tel Aviv).

Ce boycott s’inspire de la lutte du peuple d’Afrique du Sud contre l’apartheid et de l’esprit de solidarité internationale, de la résistance à l’injustice et à l’oppression. L’État d’Israël persiste à violer le droit international et ne respecte pas les droits humains.

Tant qu’Israël ne met pas fin à l’occupation et à l’oppression du peuple Palestinien, nous vous demandons, personne de conscience et philanthrope, de ne pas chanter en Israël. Alicia Keys contre l’apartheid, nous vous prions de nous rejoindre maintenant dans le Boycott culturel d’Israël .

[Traduction collectif 69 Palestine]


Alicia Keys - Boycott Culturel

-  Logo pétitionSigner la pétition


- Participer au Sondage d’une chaîne de télévision spécialisée dans la musique noire américaine pour jeunes.

La question est : Est ce-que Alicia doit jouer en Israël oui / non (Should Alicia Keys perform in Israel ? )


Alicia Keys : Don't sing for Israël's apartheid

Profitant de la venue d’Alicia Keys à Lyon, des militants BDS sont allés interpeller la chanteuse pour lui demander d’annuler sa tournée en Israël.

Ils bandissaient les panneaux : "Chère Alicia Keys, dites non au blanchiement de l’apartheid israélien", "Alicia Keys : soyez du côté de la justice, annulez votre concert en apartheid Israël", "Chère Alicia Keys, Isrël, c’est pas "cool"", (ainsi que des panneaux en anglais).

Des tracts qui reprenaient la lettre que la campagne BDS a adressé à Alicia ont été diffusés. De bons contacts ont eu lieu, et des encouragements ont été prodigués !


A Paris le 24 juin des militants ont attendu la fin de son concert et ont pu remettre la lettre de la campagne BDS France à Alicia Keys en anglais à ses deux musiciens.

Voir les

JPEG - 888 octets
cliquez pour ouvrir le diaporama

images de la mobilisation à Paris Bercy ainsi que la vidéo :


We ask Alicia Keys to stand on the side of justice and cancel her gig in Tel Aviv, Israel. Alicia Keys is scheduled to play to a segregated audience in Israel on July 4, 2013 at Nokia Arena in Tel Aviv. This boycott is "inspired by the struggle of South Africans against apartheid and in the spirit of international solidarity, moral consistency and resistance to injustice and oppression." Israel is a persistent violator of international law and has failed to respect fundamental human rights. Until Israel ends its occupation and oppression of the people of Palestine we ask you, as a person of conscience and a philanthropist, not to play in Israel. Alicia Keys, please join us now in the cultural boycott of Israel, and help stop entertaining apartheid.


Alicia Keys c/o Jeff Robinson MBK Entertainment 240 West 35th Street, 18th Floor New York, NY 10001 USA

  Chère Alicia Keys,   Ici en France, vos fans se réjouissent de votre venue en juin à Paris. Mais nous sommes consternés d’apprendre que les organisateurs de votre tournée ont inclus dans votre programme un concert le 4 juillet à Tel-Aviv.   Peut-être ne savez-vous pas que les Palestiniens ont appelé les artistes internationaux à ne pas jouer en Israël tant que cet Etat continue d’ignorer toutes les résolutions des Nations unies, de bafouer le droit international et de priver le peuple palestinien de ses droits humains les plus élémentaires.   Peut-être ne savez-vous pas que lors des trois dernières années, de nombreux artistes de premier plan ont répondu à l’appel en refusant de paraître en Israël ; et que d’autres qui avaient initialement accepté ont annulé leur représentation, préférant montrer leur soutien à la lutte du peuple palestinien contre l’oppression israélienne.   Ceux-ci incluent Elvis Costello, Cat Power, Roger Waters, Cassandra Wilson, Stanley Jordan, Carlos Santana, Devendra Banhart, Annie Lennox, Eric Clapton, Brian Eno, U2, Coldplay, Bruce Springsteen, Massive Attack, Gorillaz Sound System, The Pixies, Tuba Skinny, Pete Seeger, feu Gil Scott-Heron, Jello Biafra… Macy Gray est une artiste qui a donné un concert en 2011, mais elle l’a regretté et n’y retournera pas. Elle a déclaré publiquement : « J’ai pris conscience et je n’aurais absolument pas joué si j’avais su même un peu de ce que je sais maintenant ».   L’occupation israélienne dure maintenant depuis des décennies et fait de la vie des Palestiniens un enfer sur terre. C’est une occupation qui engloutit la terre palestinienne pour construire de grandes colonies illégales et des routes réservées aux colons. C’est une occupation qui vole l’eau - 80 % des eaux de la Cisjordanie sont prises par Israël pour que les colons sur leurs collines aient des pelouses vertes et remplissent leurs piscines tandis que dans les villages en contrebas les Palestiniens n’ont pas d’eau courante. C’est une occupation qui tue, torture, humilie, qui emprisonne hommes, femmes et enfants sans charges ni procès, qui détruit les maisons, pousse les Palestiniens vers des ghettos fermés et, à l’aide de check-points, de routes coupées et d’un système de permis digne de l’Apartheid, empêche les Palestiniens d’aller au travail, les enfants d’aller à l’école, les agriculteurs de récolter, les femmes enceintes et les grands malades d’atteindre l’hôpital.   La violence israélienne n’épargne personne. Rien que la semaine dernière, Hasan Barhoush, un vieux fermier chétif de 80 ans, a été attaqué brutalement par un groupe de colons israéliens et est maintenant soigné à l’hôpital de Tulkarem. Un autre groupe de colons a jeté des pierres sur un bus scolaire près de Naplouse, brisant les fenêtres et blessant de jeunes enfants dont sept ont dû être hospitalisés. Aucun Israélien ne sera puni pour une telle sauvagerie. Ce n’était qu’un autre jour ordinaire en Palestine occupée.   Nous pensons que vous êtes trop intelligente pour ne pas réaliser que se produire en Israël aujourd’hui, c’est comme faire une déclaration politique. Israël admet ouvertement qu’il utilise les événements culturels comme des outils de propagande, et il utilisera votre image pour tenter de camoufler quelque chose de très systématique et de très répugnant. Quelle que soit votre croyance de pouvoir aller là simplement en tant qu’artiste, votre présence sera interprétée pour dépeindre cette société coloniale impitoyable comme normale, et les atrocités incessantes contre le peuple palestinien comme une chose à ignorer. Nous espérons sincèrement que vous y réfléchirez.   Il va sans dire que si vous jouez à Tel-Aviv, ce sera devant une audience ségréguée, parce qu’aucun de vos fans palestiniens de Gaza ou de la Cisjordanie toute proche, n’aura le droit de venir vous écouter. Est-il imaginable qu’au cours de la longue lutte contre l’Afrique du Sud de l’Apartheid, vous y auriez voyagé pour jouer pour les suprématistes blancs ? Si votre réponse est Non, alors vous souhaitez déjà boycotter un système cruel et injuste.   Il y a une vague, Alicia - toute une vague internationale de gens qui soutiennent la justice pour les Palestiniens par des boycotts consommateurs, des boycotts universitaires, des boycotts culturels. Annulez votre concert et surfez sur cette vague - S’il vous plaît, n’y allez pas.

Sincèrement vôtre,

Campagne BDS France

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0