Accueil du site > Pétitions > PETITION contre le plan PRAWER - Projet israélien de déplacement forcé de (...)

Bédouins en Israël : invisibles ! PETITION contre le plan PRAWER - Projet israélien de déplacement forcé de prés de 70 000 Bédouins palestiniens

samedi 30 novembre 2013, Par Le Collectif 69

Le Plan de "Prawer" prévoit le déplacement forcé de près de 70 000 citoyens Bédouins arabes d’Israël et la destruction de 35 villages "non reconnus" (selon le gouvernement israélien) dans le Néguev (Naqab).

Ce plan adopté sans consultation de la communauté locale est une violation brutale des droits constitutionnels des Bédouins et des droits humains à la propriété, la dignité, l’égalité, le logement correct et la liberté de résidence.

Les Bédouins ont peuplé le Neqev depuis le septième siècle et ils constituent aujourd’hui la communauté la plus vulnérable en Israël. L’État d’Israël considère 35 de leurs villages comme "illégaux" !. Ces villages manquent de tous les services de base comme l’eau, l’électricité, l’assainissement, l’éducation, les services médicaux et les routes. L’Etat d’Israël ne leur fournit pas ces infrastructure pour les "encourager" à l’abandon de leurs villages historiques.

Le Plan "Prawer" arrive maintenant, malgré son rejet complet par les Bédouins et la désapprobation de la communauté internationale. Plus de 1 000 maisons ont été démolies rien qu’en 2011 !.

Logo pétitionSIGNEZ LA PETITION


PETITION adressée à Benjamin Netanyahu

Nous exigeons du gouvernement israélien qu’il renonce au Plan "Prawer", qui prévoit le déplacement forcé de 70,000 citoyens Bédouins [palestiniens de 1948, citoyens d’Israël] de leur terre héréditaire dans le Néguev. Le gouvernement d’Israël doit reconnaître les villages Bédouins et leurs terres héréditaires, cesser des démolitions de maisons, fournir des services de base et s’engager dans le dialogue réel avec la communauté Bédouine et les représentants arabes. Le moment est venu de réparer un tort historique …

[traduction Collectif 69 palestine]


Dernières informations :

- Suite au premier "Jour de Rage" contre le déracinement planifié de dizaines de milliers de Palestiniens bédouins dans le Naqab (Negev) le 15 juillet dernier, des activistes palestiniens à l’intérieur d’Israël ont appelé à un second "Jour de Rage" pour le 1er août.

Au cours d'une destruction du village d'Al-Araqib

vidéo sur 20minutes.fr

- Le 1er août : Suite au premier "Jour de Rage" contre le déracinement planifié de dizaines de milliers de Palestiniens bédouins dans le Naqab (Negev) le 15 juillet dernier, des activistes palestiniens à l’intérieur d’Israël ont appelé à un second "Jour de Rage" pour le 1er août.

- Le 24 juin après-midi, le parlement israélien a approuvé le projet de loi Prawer. Il peut l’approuver et le promulguer en tant que loi avant la clôture de la session du parlement, fin juillet 2013.

- Lire la déclaration du collectif national.

- Lettre à Laurent Fabius - Plateforme des ONG françaises pour la Palestine

Paris le 04 juillet 2013,

Monsieur le ministre,

Le Parlement israélien a approuvé le 25 juin dernier en première lecture le plan dit « Prawer-Begin » qui conduira dans les 3 ans à venir à l’expulsion de dizaines de milliers de Bédouins palestiniens du sud d’Israël et à la destruction de leurs villages. Le parlement israélien pourrait adopter définitivement cette loi avant la fin de la session parlementaire fin juillet si une pression suffisamment importante ne l’en empêche pas.

L’objectif officiel de ce plan est « la règlementation de l’habitat bédouin dans le Néguev ». Ces Bédouins vivent dans des villages « non reconnus » par l’Etat israélien, dépourvus d’électricité et d’accès à l’eau potable et du moindre service public, bien que citoyens israéliens. Certains vivent sur ces terres depuis des générations et en sont propriétaires, d’autres y ont été transférés de force par les autorités israéliennes dans les années 1950.

Ces citoyens israéliens seront bientôt confrontés à un choix imposé : quitter leurs villages après compensation partielle ou être expulsés. Ne seront éligibles à compensation que les terres dont on peut prouver que la propriété a été réclamée officiellement avant 1979 et que cette demande n’a pas été refusée. Enfin, toute compensation éventuelle ne concernera que 50% de la terre réclamée. Si un Bédouin refuse ou n’a pas droit à une compensation, il ne pourra pas contester son expulsion et la destruction de son village devant la justice. Le gouvernement israélien a prévu de reloger les Bédouins dans sept villes de regroupement, loin de leurs terres. Privés de leur mode de vie traditionnel, ceux-ci seront contraints au chômage et à la pauvreté. Seuls les Bédouins sont concernés par le plan du gouvernement israélien, les habitants juifs de la région du Neguev ne sont pas visés par cette loi.

Si ce plan, basé sur l’origine de la population concernée, était mené à terme, cela relèverait d’une politique d’épuration ethnique.

En juillet 2012, le Parlement européen s’était mobilisé contre le plan Prawer et avait appelé le gouvernement israélien à « protéger les communautés bédouines, dans la région du Neguev et en Cisjordanie à respecter leurs droits » et donc au « retrait du plan Prawer ». En mars 2012, le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale demandait à Israël de ne pas mettre en œuvre le plan Prawer.

Ce plan a été élaboré contre la volonté exprimée de la population concernée qui résiste avec persévérance à des destructions régulières de ses villages et refuse de les abandonner. Ce plan est une violation flagrante des droits des Bédouins à la propriété, au logement et à la liberté de choisir leur lieu de résidence et leur mode de vie.

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine demande au gouvernement français, en tant que membre de l’Union européenne, d’intervenir auprès des autorités israéliennes afin que ce plan soit retiré et que soit reconnue l’égalité des droits des Bédouins.

Claude Léostic Présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine


Avec Adalah défendez les droits des Bédouins d’ Israël (Palestiniens de 1948)

-  Plus d’infos

Texte en anglais :

We call on the Israeli government to withdraw the Prawer Plan, which envisions the forced displacement of up to 70,000 indigenous Arab Bedouin citizens of Israel from their ancestral land in the Naqab (Negev) desert in southern Israel. The government of Israel must recognize the Arab Bedouin “unrecognized” villages and ancestral land claims, cease home demolitions, provide basic services, and engage in meaningful dialogue with the Arab Bedouin community and the Arab political leadership. This is the time to right a historic wrong, practice true…


The Israeli government approved the Prawer Plan in September 2011. If implemented, it will result in the forced displacement of up to 70,000 Arab Bedouin citizens of Israel and the destruction of 35 “unrecognized” villages in the Naqab (Negev) desert. This plan was proposed and adopted without consultation of the local community, and is a gross violation of the Arab Bedouin citizens’ constitutional and human rights to property, dignity, equality, adequate housing, and freedom to choose their own residence.

Arab Bedouin citizens of Israel have inhabited the Naqab since the seventh century and today constitute the most vulnerable community in Israel. The State of Israel considers 35 of their villages “illegal” and the inhabitants “trespassers on State land.” These villages lack all basic services like water, electricity, sewage, education, healthcare, and roads ; the state fails to provide this infrastructure in order to “encourage” the Arab Bedouin citizens to abandon their historic villages.

The Prawer Plan is happening now, despite its complete rejection by the Arab Bedouin, and strong disapproval from the international community. More than 1,000 houses were demolished in 2011 alone. Further, the media reports that on 1 August 2012, a special police force will begin to officially implement Prawer and demolish more homes, so the State can plant forests, build military facilities, and establish new Jewish settlements in their place.

Join Adalah in promoting and protecting the rights of the Arab Bedouin citizens of Israel in the face of continued injustice of the government policy of displacement and dispossession. Call on the Israeli government and Prime Minister Benyamin Netanyahu to Stop the Prawer Plan !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0