Accueil du site > Boycott > Boycott Sodastream > Action Boycott SodaStream - toujours en vente dans les magasins lyonnais (...)

Action Boycott SodaStream - toujours en vente dans les magasins lyonnais ! 2011-12-17 SodaStream

mardi 20 décembre 2011, Par Le Collectif 69

Une quinzaine de militantes et de militants ce samedi 17 décembre 2011 ont porté la campagne Boycott SodaStream devant Boulanger.

Brandissant des panneaux, diffusant des tracts, fournissant des explications Ils ont été très bien accueillis par les clients.

Poursuivons la lutte pour les droits des Palestiniens ! Poursuivons la campagne de boycott !


Boycott Soda-stream toujours en vente dans les magasins lyonnais !

Maale Adumin colonie israélienne en territoire palestinienL’entreprise Israélienne Soda Stream (ex Soda Club) est installée dans la colonie illégale de Ma’ale Adumin à Jérusalem-Est, en territoire palestinien occupé.

Les magasins lyonnais qui vendent les produits fabriqués dans les colonies en toute connaissance de cause soutiennent la colonisation israélienne de la Palestine qui est illégale et constitue un obstacle à la paix, comme le rappellent l’ONU, l’Union Européenne, la Cour de Justice Internationale, la Cour Européenne de Justice.

Boycott Sodastream

Poursuivons la lutte pour les droits des Palestiniens ! Poursuivons la campagne de boycott !

Participons aux actions pour faire retirer les produit Soda-stream des rayons !

Voir l’action réalisée à Lyon chez Planet Saturn

JPEG - 23.5 ko
Boycott Désinvestissement Sanctions

ouvrageChagnollaudBlanccontact :


Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU indique dans sa résolution du 24 Novembre 2010 :

"Le transfert par la puissance occupante d’une partie de sa propre population civile dans le territoire qu’elle occupe constitue une infraction à la quatrième Convention de Genève…

Rappelant l’avis consultatif rendu le 4 Juillet 2004 par la Cour Internationale de Justice dans lequel la Cour a conclu que les colonies de peuplement d’Israël dans le territoire palestinien occupé (y compris Jérusalem-Est) avaient été installées en contrevenant au droit international…

Les activités de colonisation israéliennes dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, constituent de très graves violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme des Palestiniens qui s’y trouvent et compromettent (…) un Etat palestinien viable, d’un seul tenant, souverain et indépendant. "


Lettre aux magasins vendant les produits SodaStream

Objet : les produits SodaStream dans votre magasin.

Monsieur, ou Madame,

- Lors de notre passage dans votre magasin, nous avons constaté que vous avez en vente les appareils SodaStream, servant à gazéifier l’eau plate. Ces produits sont identifiés comme provenant d’Israël. Or, même si le siège de la société Soda‑Club Limited est à Tel Aviv - Ben Gourion, ces appareils sont fabriqués à Mishor Adumin (Ma’ale Adumin) colonie d’occupation israélienne en Cisjordanie, à l’est de Jérusalem. Ce fait n’est contesté ni par la société Soda Club ni par les sociétés OPM ou Brita GbmH qui importent ces produits en Europe.

- En réduisant « l’espace vital » du peuple palestinien, en rendant la création d’un Etat Palestinien viable impossible, la colonisation illégale de la Cisjordanie par Israël bloque le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. La colonisation prend plusieurs formes : les colonies de peuplement assez bien connues, les colonies agricoles et, par exemple la quasi totalité de la vallée du Jourdain, et les colonies industrielles, telles celle de Mishor Adumin où sont fabriqués les gazéificateurs Soda Stream.

- En vendant ces appareils vous soutenez – certes indirectement ou involontairement – la colonisation de la Cisjordanie et vous participez au blocage du processus de paix. En tant que directeur d’un magasin, vous avez le choix de vendre ou de ne pas vendre les produits Soda Club, ou de vendre un appareil équivalent d’un autre fabriquant pour répondre à la demande du consommateur. Vous ne pouvez donc pas vous retrancher derrière votre situation professionnelle pour ne pas prendre de décision sur cette question.

- Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de retirer ces produits de la vente. Sachez qu’en tant que citoyens et habitants de la région lyonnaise, nous sommes très mobilisés sur cette question, que nous saisissons touts les moyens juridiques et citoyens pour faire respecter le droit et l’éthique.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, ou Madame le Directrice, l’expression de nos sentiments distingués.

Groupe BDS69


Lire le dossier sur le site de l’AFPS de Grenoble


ouvrageChagnollaudBlanccontact :

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0