Accueil du site > Actions > Conférence de presse du Maire : Le drapeau palestinien flotte sur la mairie (...)

Conférence de presse du Maire : Le drapeau palestinien flotte sur la mairie de Vaulx-enVelin 6 juin 2011 - Conférence de presse à la mairie de Vaulx-en-Velin

lundi 6 juin 2011, Par Le Collectif 69

Le 6 juin 2011, Bernard Genin le maire et Sophie Charrier, son adjointe à la solidarité, ont tenu une conférence de presse, de retour de Beit Sahour. Dans le cadre du jumelage avec cette ville palestinienne, un drapeau français a été hissé comme le drapeau Palestinien sur la mairie de Vaulx-en-Velin depuis plus d’un an.

Le préfet a saisi le tribunal administratif pour faire respecter les principes de "neutralité et de laïcité" ...

Le Maire se refuse à abandonner le principe de solidarité au nom d’une neutralité qui fait le jeu de l’oppression. Quand à la laïcité (!) il avoue dans sa lettre au Préfet ne pas comprendre l’argument ...

PDF - 960.4 ko
Dossier de presse

Le drapeau palestinien flotte à la mairie depuis 1 an, le préfet saisit la justice !! Soutien à la municipalité

Depuis près d’un an, la ville de Vaulx-en-Velin affiche sur son fronton le drapeau palestinien. (lire l’article) Le maire refuse de le retirer. Le préfet a saisi le tribunal administratif. Réagissons : affirmons notre soutien à la municipalité.

A l’heure où la reconnaissance des l’état Palestinien se pose à l’O.N.U, le collectif 69 Palestine apporte tout son soutien à cette initiative du Maire et à la municipalité de Vaulx-en-Velin.

Devant lamairie de Vaulx-en-Velin

Article du progrès :

Depuis le 30 juin dernier, le drapeau palestinien flotte fièrement sur le fronton de l’hôtel de ville de Vaulx-en-Velin, à côté des drapeaux français, européen et celui de la ville. « C’est un acte de soutien à toutes celles et ceux qui veulent relancer le processus de paix, en Palestine comme en Israël », explique le maire, Bernard Genin (Front de Gauche), qui part lundi dans la ville palestinienne de Beit Sahour, jumelée à Vaulx-en-Velin.

L’initiative avait à l’époque fortement heurté le Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) : « Nous avons alerté les plus hautes autorités de l’Etat. Sur le fronton de la mairie, c’est le drapeau de la République qui doit flotter. On peut être pro-Palestinien, mais on ne doit pas attiser les haines, il y en a déjà trop. Cela me paraît dangereux, surtout dans une ville où l’on voit un exode de la population juive, souvent agressée. Il y a quinze ans, 250 familles juives vivaient à Vaulx-en-Velin, et elles sont aujourd’hui 35. C’est un échec du vivre ensemble. Quand le drapeau a été installé, nous sommes intervenus auprès du ministre de l’Intérieur, M. Brice Hortefeux à l’époque, qui avait été choqué », affirme Marcel Amsellem, président du Crif Rhône-Alpes.

En septembre, le préfet, Jacques Géraud, envoie un premier courrier au maire pour lui demander d’enlever le drapeau palestinien. La lettre reste sans réponse.

Nouveau courrier en janvier du nouveau préfet, Jean-François Carenco, qui fait la même demande. Le maire se fend en mars d’une belle lettre où il explique sa position, mais refuse fermement d’enlever le drapeau. Le préfet a saisi le tribunal administratif. La date de l’audience n’est pas encore fixée.

« Le principe de neutralité des services publics s’oppose à l’affichage de signes politiques, religieux ou philosophiques », explique la Préfecture, en se fondant sur la jurisprudence concernant la commune de Sainte-Anne, en Martinique, qui avait hissé un drapeau indépendantiste.

« On préfère la solidarité à la neutralité. Comprenne qui pourra d’ailleurs quand le préfet nous parle de laïcité sur ce dossier. Si nous sommes obligés d’enlever le drapeau, nous le ferons : le tribunal tranchera, et on aura l’occasion d’organiser des rassemblements et des manifestations. », affirme Bernard Genin, qui dénonce avec vigueur les propos du Crif : « Le drapeau palestinien devant notre mairie n’exacerbe en rien des actes antisémites. De tels raccourcis sont dangereux ».

Laurence Loison

Soutenez la ville de Vaulx-en-Velin.


Communiqué de soutien à la Municipalité de Vaulx-en-Velin du Parti de Gauche Rhône

A l’heure où le monde est secoué par des révolutions qui font éclater au grand jour la volonté des peuples à vivre en démocratie et en liberté, la Palestine connaît elle aussi des mouvements citoyens qui aspirent à la reconnaissance de l’Etat et du peuple palestiniens. Les choses avancent et nous nous en félicitons tout en continuant à apporter notre soutien.

La réconciliation entre le Fatah et le Hamas par la signature d’un accord de paix entre les 13 fractions palestiniennes le 27 avril en est le premier exemple. La demande de la reconnaissance de l’Etat palestinien en septembre à l’ONU en est un autre. Les mobilisations des peuples en Europe et en France ont rendu nécessaire l’intervention des diplomaties européenne et française en particulier et nous nous réjouissons.

Les manifestations de Tel Aviv à Ramallah, au Liban, en Syrie, en Egypte ... montrent la volonté des peuples à se faire entendre pour la reconnaissance et la création de l’Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme capitale ainsi que le retour des réfugiés. Sauvagement réprimés par l’armée israélienne le 15 mai à l’occasion de la Nakba, les manifestants étaient encore présents les 4 et 5 juin pour exiger la création de l’Etat palestinien.

Seule réponse de l’Etat d’Israël, des balles qui ont tué plus de 20 personnes sur le plateau du Golan. Les soutiens sont nombreux également en dehors de cette partie du monde. C’est le cas des citoyens d’Europe et d’ailleurs qui ont répondu présents pour la campagne une « flottille pour Gaza ».

C’est le cas des milliers de Français qui soutiennent l’initiative un « bateau pour Gaza ». Dans cette optique, les élus du Front de gauche de la Région Rhône Alpes ont été à l’initiative du vœu voté à l’unanimité le 27 mai par le Conseil Régional pour sa participation à un bateau pour Gaza. C’est également le cas de la municipalité de Vaulx-en-Velin qui depuis un an voit flotter devant son Hôtel de Ville le drapeau palestinien en soutien à son peuple et en réaction aux attaques meurtrières de l’Etat d’Israël sur Gaza et sur la première flottille. Cependant, cet acte politique de solidarité est condamné par la préfecture du Rhône. Le Maire Bernard Genin sera convoqué devant le tribunal administratif dans les semaines à venir.

Par ce communiqué, le Parti de Gauche du Rhône, membre du Front de Gauche, souhaite apporter tout son soutien à l’initiative de la Municipalité de Vaulx-en-Velin à travers son Maire.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0