Accueil du site > Boycott > Egis Rail > Contre le tramway colonial le 16 juin 2010 devant Egis Rail

Contre le tramway colonial le 16 juin 2010 devant Egis Rail

mercredi 9 juin 2010, Par Le Collectif 69

MOBILISATION CONTRE EGIS RAIL PARTENAIRE DE LA COLONISATION ISRAELIENNE A JERUSALEM

Mercredi 16 juin à 16h00

Le 16 juin, près d’une centaine de personnes ont manifesté devant le siège de l’entreprise Egis Rail, pour l’abandon du contrat qui lie cette société et la construction du tramway colonial de Jérusalem (Al Qods).

JPEG - 31.9 ko
Action du 16 juin 2010

Sur la place des Charpennes, ils ont informé la population avec panneaux, tracts et discussions, recevant un très bon accueil.

Puis, ils ont symboliquement suivi la voie du tramway de Lyon T1 pour l’avenue Thiers.

Dans une brève rencontre, une personne de la direction a proposé qu’un prochain rendez-vous soit fixé.

les manifestants ont déclaré qu’ils ne "lâcheraient pas", jusqu’à l’abandon du contrat.

Egis Rail est une société lyonnaise à capitaux d’état qui construit 3 lignes de tramway qui participe de la colonisation en reliant les colonies de Jérusalem-Est à Jérusalem ouest !

Cela est contraire au droit international !

Stop à la colonisation

NON aux expulsions des Palestiniens de leur terre !

JPEG - 69.4 ko
Le plan de la premiere ligne de Tram à Jérusalem

Action Egis Rail le 8 juin 2010


Le 8 juin 2010 manifestation devant le siège d’Egis Rail à Lyon, avenue Thiers.

Venus des Charpennes, les jeunes manifestants se sont dirigés vers le siège d’Egis Rail, sous les calicots "Après Véolia, après Alsthom, Faisons dérailler EGIS RAIL" et "Non au nettoyage ethnique à Jérusalem".

Dans le hall du bâtiment, ils ont demandé au représentant de la direction de renoncer au contrat qui lie EGIS RAIL à la mise en œuvre et l’exploitation du tramway colonial.

Une information a été diffusée :

PDF - 118.2 ko
TractEgisRailJuin2010

Ils déclarent qu’ils ne lâcheront pas et reviendront si ce contrat illégal au regard de la législation internationale n’est pas annulé.

COMMUNIQUE GENERATION PALESTINE

le 9 juin 2010

EGIS RAIL : LE TRAMWAY COLONIAL DE JÉRUSALEM

Hier après-midi une centaines de personnes se sont rassemblées Place Charles Hernu à Villeurbanne pour protester contre l’implication d’une société dans la construction du réseau de tramway à Jérusalem occupée, d’où ils se sont déplacés en masse vers le siège du groupe Egis situé à quelques pas de là, sur l’ avenue Tiers. Les manifestants s’est ensuite imposé à l’intérieur des bâtiment flambant neufs, scandant des slogans comme "Israël assassin, Egis Rail complice". Cette intrusion inopinée a poussé un responsable à venir discuter avec les organisateurs qui ont rappelé les positions avancées plusieurs semaines plus tôt face à la Direction Générale.

La Société Egis Rail, section du groupe Egis spécialisée dans l’ingénierie des transport en commun, assiste la direction des transport de la municipalité de Jérusalem dans la réalisation de trois lignes du réseau de tramway. Celui-ci vise notamment à relier Jérusalem Ouest aux colonies illégales situées dans la partie orientale de la ville, côté palestinien. Le cas problématique de ce marché a déjà été soulevé pour deux autres entreprises françaises Véolia et Alstom qui appartiennent au consortium finançant la construction et l’exploitation du projet décrié. En effet elles font l’objet d’une procédures judiciaire dans laquelle, en Décembre dernier, la Cours d’appel de Versailles a jugé recevable la plainte déposée au nom du Droit International.

La demande en annulation du contrat se fonde sur une décision de la Cours Internationale de Justice qui, en 2004, a condamné le mur construit par Israël dans les territoires occupés, et a recommandé aux États de ne pas apporter "[leur] assistance au maintien de la situation engendrée par une telle construction" et "que toute infrastructure ou projet visant à servir les colonies ou agissant pour perpétuer leur existence" était illégale.

Pour l’heure Egis Rail n’est pas inquiétée par ce procès qui pourrait tout de même faire jurisprudence en matière de responsabilité d’entreprises agissant en dehors du territoire français.

Le capital de l’entreprise Egis est exclusivement public, ce qui est doublement condamnable aux yeux des manifestants puisque "c’est l’argent du contribuable qui est utilisé pour soutenir une situation illégale qui se dégrade de jours en jours à Jérusalem, où la municipalité expulse des familles palestiniennes en vue de la judéisation complète de la ville"

Les gouvernants israéliens ont plusieurs fois réaffirmé leur volonté de voir la ville sainte devenir "la capitale unifiée et indivisible d’Israël", et l’esprit du tramway semble bien répondre à ces objectifs en entérinant de fait l’irréversibilité de la colonisation.

Mercredi 9 Juin 2010 par Génération Palestine Lyon

Le volontaire - Génération Palestine Lyon Campus Initiatives, 25 rue Jaboulay 69007 Lyon Email : gplyon69@gmail.com Tel : 04.78.58.53.62

Permanence le Jeudi de 16h00 à 19h00

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0