Accueil du site > Culture > 25 ans après le massacre de la mosquée d’Al-Ibrahimi

Mosquée Ibrahimi Hébron25 ans après le massacre de la mosquée d’Al-Ibrahimi

lundi 25 février 2019, Par Le Collectif 69

25 ans après le massacre de la mosquée d’Al-Ibrahimi

Hébron, le 25 février 2019, agence WAFA- Lundi, Hébron marque aujourd’hui 25 ans du massacre de la mosquée d’Ibrahimi lorsqu’un colon israélien a ouvert le feu sur des musulmans pendant les prières de l’aube, un matin du mois de Ramadan, tuant 29 fidèles et blessant 150 autres.

Le colon Barouch Goldstein, un médecin américano-israélien qui habite dans la colonie illégale de Kiryat Arbaa à Hébron, a pénétré dans la mosquée alors qu’un grand nombre de fidèles musulmans priaient, dont la plupart étaient des personnes âgées et a ouvert le feu au hasard, entraînant un grand nombre de morts et de blessés.

Les soldats israéliens stationnés à proximité de la mosquée d’Al-Ibrahimi ont fermé ses portes et ont empêché les fidèles de s’enfuir pour sauver leur vie, ce qui a aggravé la situation, empêchant également les gens de l’extérieur d’y entrer pour aider à évacuer les morts et les blessés.

Les habitants qui ont essayé d’atteindre la mosquée et ceux à l’intérieur ont affronté les soldats, laissant un nombre supplémentaire de morts et de blessés, la tension dans la ville d’Hébron et ses villages et dans toutes les villes palestiniennes s’est intensifiée, conduisant aux affrontements avec les soldats de l’occupation et portant le nombre de Palestiniens tués à 60 ce jour-là.

Suite au massacre, Israël a décidé de fermer la vieille ville d’Hébron, où se trouve la mosquée d’Ibrahimi, pour six mois.

Un comité israélien formé pour enquêter sur le massacre, a recommandé de diviser la mosquée entre musulmans et juifs et de fermer plusieurs rues commerciales, la plus célèbre (la rue Shuhada) qui reste fermée devant les Palestiniens jusqu’à aujourd’hui. Des points de contrôle de l’armée ont également été mis en place et ont restreint le mouvement des Palestiniens tandis que les colons israéliens continuent de se déplacer librement et sans aucune restriction.

H.A

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0