Accueil du site > Boycott > Quatre soirs devant la maison de la danse pour dire non à la saison croisée (...)

Quatre soirs devant la maison de la danse pour dire non à la saison croisée Israël France

dimanche 2 décembre 2018, Par Le Collectif 69

La maison de la danse de Lyon a accueilli la troupe "Batsheva Dance Compagnie" du 28 novembre au 1er décembre 2018.

- Acte 1 mercredi 28 novembre :

Ils-Elles ont dit Non à la saison France- Israël. Devant la Maison de la danse ...mais aussi à l’intérieur ! Des citoyens-es déterminés ont participé à la mobilisation pour dire Non à la saison France Israël.

Panneaux de dénonciation, musique, interventions ont rappelé le scandale de la participation de la "Maison de la danse" à une initiative totalement institutionnelle organisée, côté israélien, par le bureau du premier ministre et 9 ministères. Les manifestants ont rappelé la dure réalité vécue par le peuple palestinien tels que les crimes commis à Gaza.

Ils ont rappelé qu’Israël utilise la culture pour vendre son image à l’étranger, et ce, avec la complicité d’institutions culturelles . De nombreux spectateurs ont découvert le cadre institutionnel de cette soirée et ont été réceptif à nos explications.

L’action s’est poursuivie à l’intérieur puisque des militant-es ont brandi des affiches retardant le début du spectacle... sous les applaudissements des spectateurs !

Vidéo extérieur

Vidéo intérieur

- acte 2 Lyon, jeudi 29 nov :

Ils-Elles ont encore dit Non à la « Saison France- Israël »

devant la « Maison de la danse » de Lyon

LyonIlsnedanserontplusSoutien

Pour la deuxième soirée consécutive, un groupe très motivé a interpellé les spectateurs se rendant au spectacle de « Batsheva Dance Compagnie », proposé dans le cadre de la « Saison France Israël », outil de propagande du régime d’Apartheid israélien.

Le public a été dans l’ensemble réceptif et attentif à nos explications. Un jeune couple a même décidé de rebrousser chemin, découvrant le cadre institutionnel du spectacle. Nous les avons invité à se faire rembourser, ce qu’ils ont fait…reversant le montant à notre association !

Ce même jour, hasard du calendrier, une cérémonie de clôture de la « Saison », se déroulait à Tel Aviv. Selon le journal d« Le Monde » les responsables israéliens tirent un bilan très négatif de cette opération « On espérait que la culture aurait un impact diplomatique. On a mis énormément d’argent dans cette opération pour zéro succès, en ce qui concerne l’image d’Israël en France et celle de la France ici ».

Les militants du BDS en France sont heureux d’avoir contribué au « zéro succès » de la « Saison France Israël ».

Le 29 novembre…une nouvelle digne soirée sous le signe de la mobilisation pour les droits des Palestiniens !

- acte 3 vendredi 30 novembre De nouveau les militants étaient présent pour la troisième soirée afin d’interpeller la "Maison de la danse" et les spectateurs se rendant au spectacle de « Batsheva Dance Compagnie », dans le cadre de la « Saison France Israël ».

Depuis le début de la mobilisation plus de 3000 tracts ont été distribué et de nombreuses discussions ont eu lieu quant à nos motivations. Nous avons dû rappeler que Ohad Naharin, directeur du ballet Batsheva, n’est, en aucune manière, le rebelle trop souvent décrit (voir article :https://www.politis.fr/articles/2018/10/ohad-naharin-et-le-ballet-israelien-batsheva-retablir-quelques-verites-39506/).

4ème soirée de mobilisation à Lyon, contre la "Saison France Israël" et un bilan très positif. 4000 tracts distribués et de nombreuses discussions avec les spectateurs. Ainsi la venue de "Batsheva Dance Company" aura fait l’objet d’une forte et visible opposition, loin de la banalisation voulue pas Israël. Nous retiendrons ces spectateurs ayant rebroussé chemin et ces lycéens découvrant le cadre institutionnel de la soirée avec le sentiment de s’être fait manipulé.

Lyon, samedi 1er décembre :

- acte 4 4ème et dernière soirée de mobilisation contre la « Saison France- Israël » devant la « Maison de la danse » Ces 4 soirs, ont été l’occasion de dénoncer la collusion d’institutions culturelles, telle que la "Maison de la danse" avec l’entreprise de propagande israélienne. Nous avons pu développer notre expression chaque soir, devant la "Maison de la danse" sans aucune tracasserie policière.

Nous sommes très satisfait d’avoir participé à l’échec de la « Saison France Israël »

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0