Accueil du site > Actions > A LA MAISON DE LA DANSE (LYON) MORTE SAISON FRANCE ISRAEL !

LyonIlsnedanserontplusSoutien A LA MAISON DE LA DANSE (LYON) MORTE SAISON FRANCE ISRAEL !

samedi 17 novembre 2018, Par Le Collectif 69

Rassemblements devant la Maison de la danse (Lyon)

8 avenue Jean Mermoz - 69008 Lyon

Tramway : Ligne T2 station Bachut-Mairie du 8e

- Mercredi 28/11 à 18h30 (fin à 19h30)

- Jeudi 29/11 à 19h30 (fin à 20h30)

- Vendredi 30/11 à 19h30 (fin à 20h30)

- Samedi 1/12 à 19h30 (fin à 20h30)

Nous disons non à la "saison France Israël"

La Maison de la danse accueille la troupe "Batsheva Dance Compagnie" du 28 novembre au 1er décembre 2018. Cette troupe se produira dans un cadre totalement institutionnel et étatique : la "Saison croisée France/Israël". Côté israélien, les organisateurs sont le bureau du premier ministre et 9 ministères. Rappelons que Batsheva est financée par l’Etat israélien ainsi que par des entreprises soutenant l’occupation et la colonisation.

Dans le cadre de cette saison, des événements culturels sont organisés dans les deux pays, créant ainsi une complicité des institutions culturelles françaises avec un État colonisateur qui nie depuis 70 ans les droits du peuple Palestinien.

Cette saison permet à Israël de se faire passer pour un pays attractif, respectueux des droits humains et ouvert à la diversité culturelle. De ce fait, ces manifestations aident à « blanchir » l’image d’un Etat qui :
- Exécute ou mutile en toute impunité à GAZA, abattant de sang-froid des citoyens désarmés. Des milliers de blessés sont à déplorer dont beaucoup de personnes qui doivent être amputées...et qui ne danseront plus !


- Dépossède le peuple Palestinien de sa terre depuis 70 ans, bafouant systématiquement les résolutions de l’ONU et le droit international.
- Poursuit les crimes contre l’humanité, le blocus de Gaza, la colonisation et la politique d’apartheid.

Israël, État colonial et raciste, utilise la culture pour améliorer son image Comme l’a dit Reuven Rivlin, président de l’Etat d’Israël, « les institutions culturelles forment une vitrine dans laquelle Israël présente d’elle-même une image démocratique, libérale et critique ».

Des artistes s’engagent Nous saluons l’appel des artistes qui dénoncent une opération où la Culture sert de vitrine à l’État d’Israël et à sa politique chaque jour plus dure envers les Palestiniens. 80 personnalités issues du monde des arts, ont affirmé leur refus de participer à la « Saison France-Israël ». Parmi eux-elles : Alain Damasio, Annie Ernaux, Tardi, Nathalie Quintane, Jean-Luc Godard ainsi que Maguy Marin, chorégraphe hors pair, de la région lyonnaise.

La campagne BDS (boycott, désinvestissement et sanctions) Nous appelons les personnes de conscience à rejoindre l’appel au Boycott lancé par la société civile Palestinienne. Nous entendons refuser toute normalisation avec Israël. Cet appel au BDS, initié en 2005, vise à faire pression de manière non violente sur cet Etat jusqu’à ce qu’il respecte les droits du peuple Palestinien.

La Maison de la danse ne peut se rendre complice des tentatives qu’Israël met en place afin de normaliser son image. La Maison de la danse ne peut se prêter à ces manœuvres en novembre, deux mois après le défilé de la biennale sur le thème ...de la paix !. La Maison de la danse ne peut accueillir une manifestation officielle d’un État criminel qui tourne le dos à la paix.

Pour en savoir plus :

lettre ouverte à D Hervieu

Ohad Naharin et le ballet israélien Batsheva : rétablir quelques vérités

Vidéo, pourquoi nous nous mobilisons ?

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0