Accueil du site > Boycott > Boycott Sodastream > Pour BDS, après son rachat par PepsiCo, SodaStream est toujours soumis au (...)

Boycott Sodastream Pour BDS, après son rachat par PepsiCo, SodaStream est toujours soumis au boycott

vendredi 24 août 2018, Par Le Collectif 69

« SodaStream est toujours soumis au boycott »

Le mouvement BDS pour les droits des Palestiniens réagit à l’achat de SodaStream par PepsiCo.

22 août 2018 – PepsiCo a annoncé qu’elle signait un accord pour l’achat de SodaStream, fabricant de machines permettant de gazéifier les liquides. SodaStream a fait face à un boycott mondial en raison de sa complicité dans les graves violations des droits de l’homme des Palestiniens par Israël. Ce mouvement mondial très important a conduit l’entreprise israélienne de transférer son usine de fabrication de la colonie israélienne illégale de Ma’ale Adumin vers le Negev. En effet, les pertes en bourse ont été attribuées au boycott et l’actrice américaine Scarlett Johannson, égérie de la marque, avait perdu sa place d’ambassadrice au sein de l’association Oxfam.

Omar Bargouti, cofondateur du mouvement BDS pour les droits des Palestiniens, déclare :

« SodaStream est toujours soumis au boycott par le mouvement mondial du BDS conduit par les Palestiniens pour les droits des Palestiniens. Sa nouvelle usine est activement complice de la politique d’Israël pour le déplacement des citoyens bédouins palestiniens d’Israël, dans le Néguev. Les mauvais traitements par SodaStream et sa discrimination à l’encontre des travailleurs palestiniens ne sont pas non plus oubliés.

« Le mouvement BDS considère la fermeture de l’usine SodaStream en Cisjordanie militairement occupée comme un succès, en droite ligne avec notre engagement de mettre fin aux violations israéliennes des droits de l’homme des Palestiniens. L’usine SodaStream a été montée dans l’une des plus importantes colonies de peuplement israéliennes, qui sont illégales, sur une terre volée aux Palestiniens et sur les ruines de sept villages palestiniens dont les habitants ont été chassés par la force pour laisser la place à une ville réservée aux seuls juifs, ceci en violation du droit international et d’une politique soutenue par les USA de plusieurs décennies.

« Comme ce fut le cas avec le boycott international et le désinvestissement des entreprises complices des crimes de l’Afrique du Sud de l’apartheid, toutes les entreprises qui sont complices des violations israéliennes des droits de l’homme des Palestiniens sont des cibles légitimes pour le mouvement BDS.

« Au plus fort de la campagne BDS contre SodaStream, la valeur de l’action de l’entreprise a chuté, et sa réputation a été entachée.

« Il est clair que le non-respect de l’appel BDS palestinien est moralement inacceptable car il est nuisible pour les droits de l’homme. Il est aussi nuisible pour les affaires. »

Le Comité national palestinien du BDS (BNC) est la plus grande coalition de la société civile palestinienne. Il dirige et appuie le mouvement mondial de boycott, désinvestissements et sanctions pour les droits des Palestiniens.

Comité national palestinien de boycott, désinvestissement et sanctions (BNC) – le 22 août 2018

Traduction : JPP pour BDS FRANCE

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0