Accueil du site > Prisonniers palestiniens > PETITION La détention administrative de Khalida Jarrar a été prolongée ! (...)

Khalida Jarrar membre du comité national palestinien PETITION La détention administrative de Khalida Jarrar a été prolongée ! Le collectif 69 Palestine se joint aux 220 organisations qui ont signé l’appel pour sa libération

jeudi 28 juin 2018, Par Le Collectif 69

Nous publions l’appel à l’action lancé par Samidoun

Selon les médias palestiniens, l’ordonnance de détention administrative de la dirigeante, parlementaire, féministe et militante de gauche palestinienne, Khalida Jarrar, a été renouvelée dans la soirée du jeudi 14 juin, soit deux semaines avant la date prévue pour sa libération (après un an d’emprisonnement sans accusation ni procès). Elle avait été kidnappée par les forces d’occupation israéliennes qui avaient fait irruption dans sa maison familiale à El-Bireh le 2 juillet 2017, à peine une semaine après sa libération d’un précédent emprisonnement politique.

Khalida Jarrar est emprisonnée depuis le 2 juillet 2017 sans accusation ni procès.

Logo pétitionSigner la pétition


Khalida Jarrar est une avocate palestinienne en faveur de la liberté et de la justice. En tant que vice-présidente de la direction d’Addameer, elle travaille à la libération des prisonniers politiques palestiniens. Au sein du Conseil législatif palestinien, elle est membre du Comité national palestinien chargé de soumettre les cas palestiniens au Tribunal pénal international et de réclamer la responsabilisation international des dirigeants israéliens.


En tant que détenue administrative, elle n’a pas été avisée des informations utilisées pour la priver de sa liberté et elle n’a par conséquent pas la moindre possibilité de rejeter les charges qui pèsent contre elle. Ce genre de situation constitue un élément clé du système de contrôle auquel recourt l’occupation. Si vous êtes un partisan bien en vue et engagé des droits de l’homme du peuple palestinien, vous êtes alors susceptible de perdre votre liberté dans votre combat pour les fondements mêmes de la dignité.

Khalida a toujours travaillé sans relâche, durant toute sa carrière d’avocate des prisonniers palestiniens et des droits des femmes. Après avoir été directrice d’Addameer, elle a été élue au Conseil législatif palestinien (PLC) en 2006. Son rôle en tant que membre du PLC comprenait entre autres la direction de la Commission des prisonniers et elle était également membre du Conseil national palestinien pour le suivi en collaboration avec le Tribunal pénal international (TPI). Parmi ses tâches figurait celle de faciliter l’accession palestinienne au Statut de Rome. En raison de ses activités, elle s’est vu refuser une autorisation de voyager à de multiples reprises et, en 2014, elle a été exilée et forcée de s’installer à Jéricho.

Khalida a déjà séjourné en détention administrative en une autre occasion, en 2015, avant d’être condamnée à 15 mois d’emprisonnement par un tribunal militaire israélien. Suite à des pressions internationales, elle avait été libérée en juin 2016. Depuis juillet 2017, sa détention administrative a été renouvelée une fois. Pour plus de détails sur son cas, vous êtes prié de consulter son profil de détenue et, pour en savoir plus sur son travail consistant à enseigner la législation internationale à ses camarades de détention, surfez ici.

Par cet appel à l’action et au soutien, nous espérons mettre la pression sur l’occupation afin qu’elle ne renouvelle pas son ordonnance de détention administrative. L’emprisonnement de Khalida Jarrar constitue une grave violation des lois internationales et la communauté internationale ne doit pas garder le silence, face à ce genre de mesure.

Les occasions sont rares pour nous d’avoir un véritable impact, mais c’en est une. Khalida a engagé son existence pour la concrétisation de la dignité palestinienne en recourant au cadre juridique international. À tous ceux d’entre nous qui croient en la justice, il incombe de faire tout ce que nous pouvons pour obtenir sa liberté.

Nous appelons donc tous les gens qui soutiennent ce combat à contacter les principaux décideurs ci-dessous. Pressez-les instamment à respecter les lois internationales et à libérer Khalida Jarrar.

- Entreprenez des actions :

1. Organisez des protestations, une manifestation, une prise de parole ou un déploiement de banderoles dans votre ville, communauté ou campus pour réclamer la liberté de Khalida Jarrar et des prisonniers palestiniens.

2. Écrivez aux responsables politiques israéliens pour réclamer la libération de Khalida Jarrar.


Exemple de lettre et informations de contact :

Monsieur, Madame…,

Je vous écris aujourd’hui pour demander la libération immédiate de Khalida Jarrar, membre du Conseil législatif palestinien (CLP), qui est en détention administrative depuis juin 2017.

Khalida Jarrar est en prison depuis le 2 juillet 2017 sans accusation ni procès. Son ordonnance de détention administrative risque d’être renouvelée le 30 juin 2018. Khalida a déjà été placée en détention administrative en une autre occasion, en 2015, avant d’être condamnée à 15 mois d’emprisonnement par un tribunal militaire israélien. Suite aux pressions internationales, elle a été libérée en juin 2016. Depuis juillet 2017, sa détention administrative à été prolongée une fois.

Je demande que Khalida Jarrar soit libérée et qu’il soit mis un terme à la politique de détention administrative appliquée sur base de prétendues informations secrètes. Il s’agit d’une tentative d’empêcher les membres du CLP et les défenseurs des droits de l’homme, telle Khalida Jarrar, de consacrer leur vie à concrétiser la dignité fondamentale des Palestiniens. La poursuite de sa détention est arbitraire et injuste et je demande sa libération immédiate.

Vôtre, sincèrement,

Au Ministre de la Défense Avigdor Liberman Ministère de la Défense 37 Kaplan Street Hakirya Tel Aviv 61909, Israel

Fax : +972 73 323 3300

E-mail : minister@mod.gov.il

E-mail : pniot@mod.gov.il


Plus d’infos

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0